Obsession.

 ::  :: Manhattan :: Chinatown Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Indépendante
avatar
http://metal-dust.1fr1.net/t91-aya-hellgard-je-prefere-mourir-debout-que-de-vivre-a-genoux#435 http://metal-dust.1fr1.net/t92-aya-la-guerre-reduit-les-anges-en-monstres-qui-derangent#449
Messages : 31
Expérience : 87
Age : 28 ans.
Activité : Voleuse.
Aya Hellgard   Indépendante



Obsession
feat loki




Il y a cinq ans, à cette date précise, le laboratoire Hydra de Nahun explosait suite à une libération. La mienne. Pendant quatre ans, je suis allée chez mes grands parents dans la réserve indienne. Pour retrouver un semblant de normalité. Pour apprendre la liberté. Pour apprendre à ressentir. Pour panser mes plaies. Pour apprendre à vivre. Jamais je n'aurai pu survivre sans ces visions. Sans cette haine qui frappait mes tempes avec colère. La vision était partie du jour au lendemain. Puis après deux ans, était revenue et ma vie avait changée. Se remettre de tels actes de tortures fut difficile. Aujourd'hui encore, je crains d'entendre ce son de clé métallique déverrouillant la lourde porte qui me maintenait hors du monde. Je crains chaque "bip" sonore un peu trop aiguë. Et ... Je ne sais pas comment agir dans certaines situation. Je ne sais pas contrôler l'essence de mon pouvoir comme je le voudrai.

Je me regarde dans le miroir de la salle de bain. Les blessures guérissent. Les cicatrices restent. Je porte mes doigts contre ce collier d'acier que je n'ai jamais réussi à retirer sans que toutes mes peurs ne reviennent et ne me fassent exploser. Il est moins serré. Désactivé. Mais il est toujours là. Me rappelant de ce bon vieux passé que je ne parviens pas à enterrer. Il reste accroché à moi. Où que j'aille. Toutes les nuits sont pleines de cauchemars. Les rares fois où je rêve. C'est lui que je vois. Lui. L'homme de mes visions. Enfin...

Il n'était pas une vision et je l'ai su le jour où je me suis informée sur les dégâts de New York. Il s'agissait d'un Dieu du panthéon Viking. Son frère, Thor, faisait parti d'une élite protégeant les humains. Depuis deux ans, je regardais les vidéos amateurs de cette attaque. De celui qui avait hurlé à une foule de s'agenouiller. C'était ce même visage. Ces même vêtements. Reliant les détails de mes souvenirs entre eux, j'en revenait toujours à la même conclusion. C'était bien lui. Et il n'était pas mon inconscient. Il s'appelait Loki. Je m'assied sur le rebord de mon lit puis sort de mon bracelet un petit rouleau en papier avec une fine écriture. Je l'avais retrouvé dans le sac sorti de nulle-part après l'explosion en compagnie de vêtements. Des mots à prononcer si je me retrouvais à nouveau enfermée. Lui faire face était la meilleure chose à faire aujourd'hui. Parce que je voulais savoir... Pourquoi ? Je connais ces mots par cœur. Ils m'obsèdent. autant que lui. Pourtant, je n'ai jamais osé les prononcer.

Sauf une nuit. Une nuit particulièrement agité. Les cauchemars m'assaillaient de toute part. Je pouvais ressentir cette haine. Ces coups. Les crampes dans mes bras. La goutte d'eau tombant dans ma nuque. En me réveillant en sursaut, je les avait prononcés. Ces mots. Mes cicatrices me brulant la peau comme si un tisonnier chauffé à blanc s'y posait. La respiration haletante. Des objets avaient volés contre le mur d'en face. Mes mains tâtonnent la table de nuit pour trouver la lampe. J'ai besoin de lumière. Et vite ! Je remarque soudainement une silhouette, je lève la main vers cette dernière.

– Who are you !? La voix tremblante.

copyright antaryon
Revenir en haut Aller en bas

Alien
avatar
Messages : 13
Expérience : 44
Age : 1052 ans. A peu près.
Activité : Créateur de discorde.
Localisation : Là où tu t'y attends le moins.
Loki Laufeyson   Alien
❝ Do any of these words make sense
Can you understand where I’m coming from ❞
Obsession
Aya. Des méandres de la mémoire ce prénom ressurgissait parfois. Lorsque l’esprit s’ennuyait, se perdait dans le passé, il arrivait que la jeune femme apparaisse. Vulnérable et faible dans sa cellule, phénix destructeur en dehors, un fantôme parmi d’autres. Quelqu’un que le dieu de la malice ne pensait pas revoir un jour. Dans quels circonstances cela pourrait arriver ? Elle était libre maintenant, personne ne la torturait, elle avait dû retrouver sa famille, elle n’avait plus besoin d’une aide extérieure. Encore moins de celle d’un dieu en exil. Tant mieux. Il n’endosserait pas le rôle d’ange gardien une fois de plus. Qu’elle ne le prenne plus pour ce qu’il n’était pas. Il l’avait aidé car il avait du temps libre et s’ennuyait. Rien de plus. Il aurait aimé le lui dire. Qu’elle ne se fasse pas de fausses idées, mais c’était trop tard. Loki en aurait presque oublié le bout de papier. Représentation de cette idée débile qu’il a eu un soir. Pourquoi proposer une telle aide à une humaine ? Lui donner un tel pouvoir ? Pouvoir l’invoquer à volonté tant que le papier ne sera pas brûlé… quel idiot. Mais, sur le moment, cela lui semblait intelligent. S’il l’aidait à s’échapper et qu’elle se faisait reprendre le lendemain, il aurait perdu son temps pour rien. Depuis il ne faisait que regretter cette idée. Mais les minutes, les heures s’étaient écoulées, les jours, les mois avaient passé. Aucune invocation. Il semblait qu’Aya n’aurait jamais besoin de prononcer les mots.

Différents objets percutèrent le mur. Dans un sursaut, par un regard balayant rapidement la pièce, Loki comprit aisément la situation. Elle avait prononcé l’incantation. Il devait y avoir un danger non loin. Pourtant il n’entendait, ne voyait, ne sentait rien de suspect. Tout semblait normal. Tout sauf l’apparence d’Aya. En sueur, l’air terrifié, craintif. Et le collier. Relâché, sans lumière rouge mais présent. Les doigts de la jeune femme se dirigèrent vers la table de nuit, s'agitant frénétiquement à la recherche d'une lampe sûrement. Une seconde suffit à Loki pour changer d’apparence, revêtir celle du garde d’Hydra. Si elle était semblable en tous points à celle d’il y a quatre ans, rien de moins sûr, mais cela devrait faire l’affaire. Il l’espérait. Il le fallait.
La main d’Aya se leva. Sa voix retentit, tremblante, en parfait accord avec son air craintif. Quelques pas dans sa direction. Un air se voulant le plus rassurant possible.

“I’m the guard who helped you to escape from your cell, you remember ?”

Tous ses sens aux affûts ne repéraient rien. Aucun bruit inquiétant. Sans compter les bruits habituels de la nuit, tout était normal. Alors pourquoi l’avait elle appelé ? Pourquoi elle avait encore ce collier autour du cou ?  

“Are you okay ? You need help ?”

Sa main fit, discrètement, s'envoler la lampe, la faisant se reposer sur la table de nuit, tout près des doigts d'Aya.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Indépendante
avatar
http://metal-dust.1fr1.net/t91-aya-hellgard-je-prefere-mourir-debout-que-de-vivre-a-genoux#435 http://metal-dust.1fr1.net/t92-aya-la-guerre-reduit-les-anges-en-monstres-qui-derangent#449
Messages : 31
Expérience : 87
Age : 28 ans.
Activité : Voleuse.
Aya Hellgard   Indépendante



Obsession
feat loki




Le noir. Les ténèbres. Encore une chose que je ne peux supporter. Les conséquences du passé. Des formes dans la nuit se créer puis se désintègrent. Cette impression que l'esprit a de recréer une pièce en partant de rien est effrayant. Je n'ai pas eu peur de cette manière depuis cinq ans. Depuis ma captivité. Mais cette silhouette, elle est bien là. Ses pas et sa voix...  Est-ce que je revivais le passé ? Ces cinq années n'auraient étés qu'un rêve ? Je panique complètement. Je ne veux rien entendre. Je ne veux pas qu'il m'approche. La peur me transperce les tempes.

– D-Don't ! M'exclamais-je en gardant ma main levée, paume vers la silhouette.

Les doigts de mon autre main trouvent enfin la lampe. Le voile nocturne se déchire. Chasse les ténèbres de sa lumière dorée. Le temps que ma vue se lisse, la cellule disparaît lentement, mais le garde, lui, est bien là. Une fine pellicule de sueur recouvre mon front et ma gorge tandis que mes joues sont encore humide. Je ne fais pas encore le lien entre le garde et Loki. Je ne me souviens même pas avoir prononcé les mots. J'ai l'impression de manquer d'air. Je crois que je manque vraiment d'air avec cette puissante attaque de panique. Mon cœur bat tellement vite que j'en ai les membres engourdis.

– I can't breath ! Exclamation de terreur. Am i dying !?


copyright antaryon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé  
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metal & Dust ::  :: Manhattan :: Chinatown-